ALZHEIMER

La maladie d’Alzheimer est devenue l’une des préoccupations majeures de santé publique dans nos sociétés contemporaines marquées par un vieillissement de la population.

On dénombre dans le monde 25 millions de malades et, en France, plus de 850 000 (225 000 nouveaux cas chaque année). En incluant l’entourage familial ce sont près de 3 millions de personnes qui sont touchées directement ou indirectement par la maladie.

La politique nationale dans le domaine de la maladie d’Alzheimer a donné lieu à l’élaboration de plusieurs plans d’action successifs.

Le CEAS du Var, également confronté sur le terrain à de nombreux cas de personnes âgées atteintes de troubles cognitifs, et à la détresse de leurs proches a mis en place des actions concrètes pour accompagner les malades et les aidants familiaux au plus près de leurs attentes et de leurs besoins.

Ainsi, les principaux projets agréés par les autorités sanitaires et sociales et le Conseil Départemental du Var et actuellement gérés par le CEAS du Var sont constitués d’un accueil de jour autonome de 18 places « Le Fil d’Argent » et d’une plateforme de répit des aidants familiaux couvrant environ un tiers du département du Var dans le secteur géographique de Toulon Est.

 

La Maladie

La maladie d'Alzheimer est une affection neurodégénérative du système nerveux central, caractérisée par une détérioration progressive et irréversible des fonctions cognitives, entraînant des troubles cognitifs comme la perte de mémoire, du langage, de l'orientation spatio-temporelle, des fonctions exécutives, et des troubles psychologiques comme le stress, l'anxiété, la dépression, l'agressivité, la perte d'estime de soi et la dévalorisation.

 

Les différents stades de la maladie

Premier stade

Les premiers symptômes sont généralement caractérisés par quelques troubles légers de la mémoire et du comportement.
A ce stade, la maladie peut ne pas être détectée, y compris par l'entourage ou le médecin traitant.

Second stade

L'aggravation des symptômes conduit à une perte progressive de l'autonomie du malade. Les troubles de la mémoire et du comportement deviennent de plus en plus importants. Le patient entre souvent alors dans une phase de déni de sa maladie avec refus de consulter ou de se faire soigner.

Troisième stade

Désormais, la mémoire est sévèrement atteinte. A la disparition des souvenirs récents s'ajoute la perte de souvenirs anciens survenus tout au long de son existence. La communication orale et écrite devient totalement impossible avec l'entourage.

Quatrième stade

Il s'agit de la phase ultime de la maladie d'Alzheimer qui conduit inévitablement au décès du malade. Il n'existe plus aucune zone d'autonomie, ni pour les déplacements, ni pour l'alimentation, ni pour les relations sociales ou familiales.

JoomSpirit